IDsat


 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Microsoft Windows Vista

Aller en bas 
AuteurMessage
Fondateur

avatar

Nombre de messages : 670
Date d'inscription : 05/10/2006

MessageSujet: Microsoft Windows Vista   Mar 21 Nov - 15:37

Microsoft Windows Vista

1. Introduction

Maintes fois repoussée, la bêta 2 du successeur de Windows XP, alias Vista, a été rendue disponible au grand public la semaine dernière. L’occasion pour nous pencher sur la nouvelle et fameuse interface graphique de ce système.

Nous avons choisi une configuration milieu-haut de gamme :

* AMD Athlon 64 Newcastle 3500+
* Asus A8N-SLI Premium
* nVidia GeForce 6800 GT / ATI X1800 GTO
* 2 x 1 Go SDRAM-DDR
* Creative Labs Sound Blaster Audigy 2 ZS
* Disque Dur Hitachi 120 Go S-ATA 8 Mo de cache



Nous allons vous livrer nos premières impressions et nos premiers pas dans cette interface, qui a fait son apparition avec les dernières build qui ont précédées la bêta 2. Cette interface ne devrait d’ailleurs plus être modifiée avec les futures mises à jour. Réalisé en partenariat avec les rédacteurs d’Infos-du-net, nous vous présentons nos premières impressions.

2. Premier démarrage

Après 45 minutes d’installation et trois redémarrages, l’écran d’accueil disparaît dans un fondu noir et le bureau apparaît. D’emblée, ce qui change, ce sont les icônes, bien plus grosses (par défaut) que dans Windows XP. Puis, en y regardant de plus près, on remarque que le « Démarrer », si controversé, a disparu. Attention, il s’agit juste du nom « Démarrer », pas du menu. Le nom a en effet été remplacé par une icône ronde arborée du logo Windows. Ceux qui ont jeté un œil à la bêta d’Office remarqueront que ce rond est aussi présent dans les applications Microsoft.



Fastidieux

La majorité du matériel de notre machine a été détecté et installé. N’ont manqué que la carte graphique et la carte son. Notre GeForce 6800 GT et notre X1800 GTO sont reconnues et installées, mais le pilote ne gère aucune accélération graphique. Aussi, avec Aero d’activé, tout est extrêmement lent, même le déplacement du curseur est saccadé. En désactivant les effets, le système est plus rapide, mais ce n’est toujours pas fluide. Une dernière interface est disponible, il s’agit de l’interface classique de Windows 2000 et de ses prédécesseurs.

Drivers ATI / NVIDIA

Nous avons donc téléchargé les pilotes sur les sites des différents constructeurs. En pratique, nous avons constaté que les pilotes ATI posent moins de problèmes. En effet, au regard des très nombreux posts sur différents forums et des retours d’anciennes versions de Longhorn, les drivers du Canadien ont toujours eu la réputation d’être plus mûrs sur le système d’exploitation Vista. Ainsi, pour profiter de l’accélération de notre 6800 GT nous avons dû trouver les drivers précédents, car ceux sortis spécialement pour la bêta 2 ne géraient pas la carte correctement. Dans les deux cas, les drivers sont loin d’être au point (bug en plein écran sous Media Player avec ATI et gros ralentissement après quelques heures d’utilisation avec NVIDIA). Quant à notre Audigy2 ZS, elle n’a tout bonnement pas été reconnue jusqu’à l’installation des drivers présents sur le site du constructeur.




3. De la transparence...

Le bureau affiche un air de déjà vu. Ça ressemble un peu à Windows XP, mais Windows XP ressemblait un peu à Windows 98... Passée la grosseur des icônes sur le bureau, nous nous sommes penchés (et amusés) avec les effets de transparence et d’animation des fenêtres. La barre de titre et les bordures sont transparentes lorsqu’elles ne sont pas maximisées. Dans l’autre cas, la barre de titre devient opaque (noire dans notre cas). Plusieurs applications sont totalement transparentes, à l’instar du sélecteur de gadgets pour la barre latérale.




Histoire d’icône





Les icônes ont été retravaillées et celle de la corbeille est un bon exemple : l’icône représente donc une corbeille, mais cette fois-ci la corbeille est transparente. La flèche qui symbolise le raccourci est aussi transparente. Bref, on trouve de la transparence partout.


Un peu d’animation

La première impression qui ressort de tout ceci, c’est que d’une part, ça ressemble vaguement à un autre système d’exploitation. et d’autre part qu’on va enfin pouvoir profiter de tous ces effets sans rajouter une couche sur Windows. Bref, rien de révolutionnaire qui n’était pas déjà connu et reconnu.




4. Démarrer

Il est donc possible de choisir entre deux thèmes. Le premier, « Windows Classic », correspond à l’interface de Windows 2000. Le second est plus intéressant. Dénommé « Windows Vista », il dispose de deux variantes, une avec Aero activé, l’autre sans. Les options de personnalisation d’Aero ne sont pas légion. Il est seulement possible de choisir parmi quelques couleurs et d’activer ou non la transparence.



Menu Démarrer

En plus de l’absence de « Démarrer », il ne faut plus non plus compter sur « Arrêter ». Ce menu est remplacé par deux icônes et une flèche donnant sur un autre menu. La première icône permet de mettre le PC en hibernation tandis que la seconde verrouille la session. Le petit menu donne ensuite accès à l’arrêt, au redémarrage, à la mise en veille, au changement d’utilisateur, à la fermeture de session et au verrouillage. Attention, aucune confirmation n’est demandée, il faut donc veiller à ne pas se tromper ou cliquer trop vite.

Pas de révolution

Le menu n’a guère évolué depuis Windows XP et il est toujours divisé en deux parties. À gauche on trouve les applications récemment utilisées, et au-dessus il est toujours possible de placer des raccourcis. En bas, on retrouve le menu qui donne accès aux autres programmes, mais, contrairement à celui de Windows XP, ce menu ne se déploie pas vers la droite, mais se développe sur place, écrasant le menu précédent. Un clic sur un groupe de programmes développe ensuite l’arborescence. Plus bas a été rajoutée une zone dédiée à la recherche (sur le disque ou Internet). À droite, figurent toujours les raccourcis vers les documents, le Panneau de Configuration... Lorsque le pointeur de la souris s’arrête sur un de ces raccourcis, l’icône à votre effigie, sitFuée en haut du menu, change et l’image est remplacée par l’icône du dossier ou de l’application.



5. Flip3D et Windows Tab

Alt+Tab et Windows+Tab

Il existe deux façons de passer d’une application à l’autre. Au traditionnel Alt+Tab (réactualisé esthétiquement) s’ajoute la combinaison de touches Windows+Tab. Cette combinaison active la fonction « Flip3D ». « Flip3D » est assez impressionnant car en plus de placer les fenêtres actives sur des plans différents, les fenêtres ne sont pas figées, elles sont actualisées, et ce, même si elles sont tout en dessous des autres.






Windows SideBar

La SideBar a fait couler beaucoup d’encre depuis le début du développement de Longhorn et a maintes fois été supprimée puis remise. Elle figure finalement dans cette version et utilise pleinement les possibilités d’Aero. Cette barre a pour but de contenir des « Gadgets », appelés Widgets chez d’autres éditeurs. Encore peu nombreux, leur nombre devrait cependant s’accroître avec cette bêta publique. On retrouve comme exemple de widget, un petit diaporama, une horloge, un lecteur RSS ou visualisateur du niveau d’utilisation du CPU et de la mémoire... Il est par ailleurs possible de détacher ces gadgets de la barre et de les placer sur le bureau. Dans ce cas, il vaut mieux avoir un bureau bien rangé parce que certains gadgets n’ont pas la même taille dans la barre et sur le bureau. Quoique très réussie et sympathique, nous avons désactivé cette barre, car nous n’en n’avions pas l’usage. Elle devrait néanmoins satisfaire ceux qui aiment ce genre de gadgets, mais ne devrait rien apporter de nouveau par rapport à ce que nous connaissons déjà, tel que Konfabulator.





6. L'exploration de Vista

L’explorateur Windows

L’explorateur Windows est au centre de Windows depuis la version 95 et c’est toujours le cas ici. Ce qui peut étonner au début, c’est l’absence de menu. La barre de menu est cachée et tout semble avoir été fait pour que son usage soit réduit au minimum. Bien entendu, après avoir pressé F10 pour la faire apparaître, il est toujours possible de forcer son affichage dans les options. Nous avons choisi de jouer le jeu de Microsoft, en laissant la barre de menu cachée.



La barre d’adresse possède une nouvelle approche, chaque répertoire du chemin dans l’arborescence pouvant être changé et amenant directement au nouveau point. Nous avons apprécié qu’il soit possible de revenir plusieurs niveaux en arrière aussi facilement sans avoir à chercher dans l’historique.

Pour remplacer la barre de menus, une barre d’outils permet d’effectuer la majorité des actions sans se servir du menu. Microsoft semble vouloir simplifier la vie de l’utilisateur lambda tout en laissant aux connaisseurs le choix de personnaliser leur environnement.



Notons l’apparition des dossiers virtuels, nommés "Search Folder" en Anglais. En fait, le résultat d’une recherche peut être sauvegardé et consulté à n’importe quel moment. La sauvegarde prend la forme d’un dossier virtuel. Cependant, il nous est arrivé que la recherche ne soit pas mise à jour automatiquement sans savoir pourquoi. Quant au résultat de cette recherche, nous ne pouvons pas affirmer qu’il est satisfaisant.

Les musiques peuvent être notées depuis l’explorateur comme depuis le Lecteur Windows Media. Il en va de même des photos et des Vidéos, mais aussi des pages Web. Cette fonction pourra être utile pour un classement et établir des listes de lecture (fichiers audio) ou des diaporamas (images)...


Multimédia

Il est possible de régler le son pour le système, mais aussi pour chaque application séparément (voir « Les fonctionnalités multimédias de Vista »).



Windows Media Player 11 est en phase avec cette version de Windows, l’interface est très réussie et joue avec les effets de transparence. Il souffre encore de quelques bugs, les mêmes que pour la version réservée à XP (au moins un bug d’affichage).



Cependant, nous n’avons pas pu profiter des capacités multimédias de Vista, car la lecture d’un simple fichier MP3 a eu tendance à utiliser un peu trop le processeur et à engendrer quelques craquements (non, nous n’avons pas de X-Fi...).


7. La sécurité dans Vista

Microsoft est en train de faire de la sécurité son fer de lance. Aussi, fini le compte administrateur qui permet de tout faire sans aucun avertissement. Le premier compte créé est par défaut un compte administrateur, mais ensuite il est conseillé de créer des comptes utilisateur normaux. Un fichier qui va requérir les droits administrateurs pour s’exécuter verra son icône affublée d’un petit bouclier aux couleurs de Windows. Il en va de même pour la suppression d’un fichier protégé, l’exécution d’un module ou d’une fonction protégée.



Sur un compte administrateur, dès que Windows doit effectuer une action potentiellement « dangereuse », il demande l’avis de l’utilisateur. À la personne d’accepter ou non. Le problème, c’est que cette version a tendance à trop nous demander notre avis. Il est vrai que de cette façon les fonctions sont protégées, mais là, c’est peut-être un peu trop, surtout quand les drivers ne sont pas encore au point et qu’il faut aller fouiller dans les paramètres du système de nombreuses fois... La simple suppression d’un raccourci d’une application que nous avons installé a demandé bien trop d’étapes. À force, gageons que beaucoup d’utilisateurs se mettront à donner l’accord sans lire les avertissements, ce qui pourrait amener quelques problèmes en cas d’inattention. Au bout d’une journée, ces messages étaient devenus tellement agaçants que nous avons cherché comment les supprimer, et nous avons trouvé : démarrer la console d’Options de sécurité locale (secpol.msc). Puis trouver « Behavior of the elevation prompt for administrators in Admin Approval Mode » dans Local Policies -> Security Options -> User Account Control et le mettre à « No prompt ». Désactiver ce message revient à avoir les pleins pouvoirs sous une session administrateur, et dans ce cas, on se retrouve dans le même cas que sous Windows XP. Espérons que la version finale pallie ce défaut.


Windows Update

Nous utilisions Internet Explorer pour accéder au site Windows Update lorsque nous ne voulions pas attendre l’assistant de mises à jour automatiques. Désormais, Windows Update est une application et le lien dans Internet Explorer renvoie à celle-ci.


Contrôle parental

Un contrôle parental est présent dans cette version, accessible à partir du panneau de configuration. Après avoir sélectionné un utilisateur, il est possible de définir des plages d’utilisation, de journaliser ses actions...


8. Conclusion

Nous avons évalué cette bêta sur la forme et non sur le fond. Quel est notre avis ? Mitigé pouvons nous répondre. Quand tout fonctionne, l’interface est très agréable, les effets sont assez discrets pour ne pas lasser, de gros efforts ont été réalisés pour marquer le pas par rapport aux précédentes versions et pour se défaire de l’héritage graphique de la branche 9x/NT. Cependant, tout n’est pas encore parfait.

Des pilotes loin d’être au point, des avertissements de sécurité trop souvent présents, un gestionnaire de boot qui a refusé de charger Vista au premier démarrage, après avoir reconnu Linux, et une utilisation processeur trop importante montrent que Microsoft a encore du pain sur la planche.

Néanmoins, nous avons affaire ici à la bêta 2 et nous ne pouvons qu’espérer que la RC1, prévue pour le troisième trimestre (probablement à la rentrée, sauf retard), qui devrait marquer l’apparition de quelques petites nouveautés, viennent pallier ces problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://idsat.probb.fr
 
Microsoft Windows Vista
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Codecs Microsoft pour Vista et 7
» Picture It de Microsoft inutilisable sur Windows Vista
» Gestionnaire Windows Mobile, marche pas?
» [QVGA-WQVGA-VGA-WVGA] Skin Windows Seven V1.1 by KoMa (FR and EN]
» [Skin WAD2] Windows Illumination V1.3 !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IDsat :: Windows-
Sauter vers: